Il faut en moyenne 40 litres d’eau d’érable pour obtenir un litre de sirop d'érable

L’érable à sucre transforme en sucre l’amidon constitué au moment de sa croissance. Le sucre se mélange avec l’eau absorbée par les racines de l'érable et sucre légèrement l’eau d’érable. Au printemps, au moment du réchauffement des températures, l’eau qui se trouve dans le tronc et les racines prend de l’expansion et provoque une pression à l’intérieur de l’arbre. L’alternance de nuits froides, quand la température est au-dessous de zéro, et de journées où la température est au-dessus de zéro, favorise la coulée de l’eau d’érable, qui est ensuite transportée par tubulure vers la cabane à sucre. On retrouve dans celle-ci un évaporateur dans lequel l’eau d’érable est transformée en sirop d’érable par évaporation. Il faut en moyenne 40 litres d’eau d’érable pour obtenir un litre de sirop.

Les équipements nécessaires à la transformation - station de pompage, ligne de transport d'eau souterraine pour éviter la contamination par l'air, réseau électrique, système informatique, osmose, évaporateur et système de filtration du sirop sont modernes et efficaces. La sève recueillie est conservée dans des réservoirs appropriés afin d'être concentrée par osmose inversée. Par la suite, le concentré de la sève est évaporé dans un système à température contrôlée.

Cette étape de transformation est extrêmement délicate pour le sirop de merisier (bouleau jaune). L'imposant bagage technique d'Érablière Escuminac a permis de développer une méthode stable, au rendement supérieur, pour faire bouillir ce nectar précieux sans débordement ni caramélisation. La sève de merisier (bouleau jaune) doit bouillir longtemps, à feu doux, alors que la sève d'érable bout à feu plus élevé, moins longtemps. Les sirops ainsi obtenus sont par la suite recueillies et entreposés dans des barils.

Il faut 160 litres de sève de merisier (bouleau jaune) pour obtenir un litre de ce précieux sirop, ce qui en fait un produit rare et exceptionnel (production limitée à 1500 livres par année).

* source http://www.siropderable.ca
* source Érablière Escuminac